Communiqué de la Fondation - Cliquez sur la bande annonce pour accéder aux Infos: Rappel: 28 août 2013 - Il y a 19 ans, que le père Jean-Marie Vincent a été assassiné le 28 août 1994.
Kreyol   Français

Bienvenue

Présentation de la Fondation

Le 28 août 1994 vers 8 heures du soir, le père Jean-Marie Vincent a été assassiné par les sbires de la dictature militaire de l'ancien général Cédras. Il avait 49 ans. Création

La Fondation Jean-Marie Vincent, a été constituée dans l’émotion et la réflexion qui ont suivi son assassinat. Les statuts ont été adoptés lors de l'Assemblée générale du 25 mars 1995.

La Fondation est une initiative de la famille, des amis de toutes provenances sociales, de membres de sa Congrégation monfortaine, de prêtres, religieux et religieuses. Les communautés paysannes au sein desquelles le père Jean-Marie Vincent a été très actif ont joué un rôle important dans cette initiative.ô

Objectif

Outre la perpétuation de la mémoire du père Jean-Marie Vincent, la Fondation se donne pour tâches d’assurer la continuité de ce qu’il a commencé, de prendre seule ou avec la participation d’autres institutions, de nouvelles initiatives en fonction des nouveaux contextes, mais toujours au service du combat, qui fut celui de Jean-Marie Vincent, aux côtés des populations pauvres et marginalisées pour l’édification d’une société égalitaire.

Présentation complète
de la Fondation
Jean-Marie Vincent 

Pourquoi un site internet?

Avec ce site, créé le 28 août 2009 à l'occasion de la 15ème commémoration de l'assassinat du père Jean-Marie Vincent, la Fondation souhaite entre autres: 
 
I. Donner une dimension plus large à sa façon de communiquer
Il est important de moderniser et d’élargir la communication. Le site répond à ce besoin. La Fondation espère grâce à l’Internet, toucher un public plus large, lequel sera constamment informé de ses activités.
 
II. Maintenir le contact
Fjmv.org permettra à la Fondation de maintenir un contact plus étroit avec ses membres, ses sympathisants d'Haïti et de l'étranger, et aussi avec toutes personnes et institutions qui peuvent se sentir concernées par la lutte du peuple haïtien pour la Justice et pour un développement durable, c'est-à-dire qui tient compte des paramètres tant économiques, qu'écologiques, culturels, politiques de l'évolution de la société haïtienne. Combat pour lequel Jean-Marie Vincent a donné sa vie et que la Fondation, avec très peu de moyens, tente de poursuivre.
Elle espère ainsi à travers le site, mieux faire connaître son action, informer sur les projets qu'elle réalise et intégrer ces personnes et institutions partenaires dans ses différentes initiatives - manifestations, projets et campagnes de sensibilisation - sur les thèmes qui font partie de ses préoccupations.
 
III. Lancer un appel à la solidarité
Les activités de la Fondation ne sont pas actuellement sources de bénéfices. Elle n'a pas une autonomie financière pouvant lui permettre de fonctionner au niveau administratif et de réaliser ses projets. Elle lance donc un appel à la solidarité, car comme la plupart des organisations en Haïti, la Fondation ne peut vraiment exister sans les subventions d'institutions partenaires, de l'Etat et sans la solidarité de personnes physiques et morales qui s'intéressent ou pourraient s'intéresser à ses initiatives.
 
IV. Inviter à réfléchir ensemble

Ce site ambitionne également d'être un lieu d'échange, de réflexion, de partage, donc de dialogue entre les membres, les sympathisants, les visiteurs et la Fondation. Cette interaction est indispensable pour que fjmv.org soit et reste un instrument dynamique et vraiment utile.
Que ce soit donc par vos courriers, vos textes et vos interventions dans le forum de discussion que nous pensons mettre en ligne et par d'autres moyens, votre participation à l'enrichissement ou au développement de fjmv.org sera bienvenue.

Le Conseil de Direction

Pour contacter la Fondation

Frantz Grandoit, Coordonnateur
Téléphone : 509 - 3 709 06 09

Email : fondationjmvincent@yahoo.ca

Email du webmestre
fondation@fjmv.org

Crédits photos

iham-chrd et fjmv

Je suis Prêtre
Cliquez sur ce lien pour ouvrir une fenêtre et lire le témoignage du Père Jean Marie Vincent

Le père Jean-Marie Vincent
a été assassiné le 28 août 1994
Il y a 19 ans ce

28 août 2013

Archives
28 Août 2011 - 28 Août 1994 - 17 Ans
Communiqué de la Commission Episcopale Nationale Justice et Paix

Commission Episcopale Nationale Justice et Paix

Secrétariat national

BP 1572 - Port-au-Prince  Haïti 6110 . justicepaixha@yahoo.com 

Communiqué 

Jean Marie Vincent : 17 années d’impunité

La Commission Episcopale Nationale Justice et Paix se souvient : le 28 août fera 17 années depuis l’assassinat du P. Jean Marie Vincent. C’était un dimanche soir, le 28 août 1994, quand un groupe d’assassins, la Justice n’a jamais pu ou voulu identifier, l’ont lâchement abattu par balle devant sa résidence.

Pour nous, membres de la Commission Justice et Paix, le Père Jean Marie Vincent reste un exemple de quelqu’un qui s’est donné courageusement avec toutes les forces que Dieu lui a conférées pour la défense des paysans, les pauvres et les exclus. Ceux et celles qui l’ont rencontré reconnaissent son courage et détermination. Il défendait la vie des pauvres et victimes contre les forces de la mort. Cela mérite notre respect.

Depuis 17 années, les assassins jouissent de l’impunité. Tous les suspects dans ce crime ont été innocentés par une ordonnance du juge d’instruction. Mais par après, la Justice n’a jamais pu trouver et identifier les vrais coupables.

Au cours de ce même mois d’août, nous avons également fait mémoire du Père Ti Jean Pierre Louis, lui-même aussi a été abattu par une balle dans la bouche à l’Avenue du Chili, le 3 août 1998, sans qu’on ait réussi à retrouver les acteurs ou le motif du crime. La vérité ne doit pas parler.

L’impunité est une grave maladie qui ronge notre société, ensemble avec la corruption, la peur et l’intolérance. L’impunité défigure la société.

L’impunité et la violence peut frapper tout le monde : elles frappent des gens appartenant à divers rangs sociaux et tendances politiques, parce l’intolérance est omniprésente. La liste des victimes serait longue si on voudrait énumérer toutes les victimes qui attendent justice dans ce pays. Toutes ces victimes méritent Honneur et Respect.

L’heure est arrivée pour en finir avec cette impunité et ce refus de prendre de responsabilité.

L’heure est arrivée pour en finir avec la violence, le crime et les assassinats. Les auteurs de crimes et leurs complices ne doivent pas continuer à se comporter librement et innocemment. Cette pratique doit s’arrêter.

L’heure est arrivée pour arrêter la violence comme méthode et outil de la pratique politique. Il y a d’autres façons pour gérer les conflits liés à la question du pouvoir.

A l’occasion de cet anniversaire de la mort du P. Jean Marie Vincent, la Commission salue la mémoire de toutes les victimes de la violence et d’assassinats, indépendamment du motif pour lequel elles ont été abattues, parce qu’il ne devrait y avoir de place pour la violence et l’intolérance dans notre société. La vie est un droit, tout comme le droit d’exprimer ses opinions par tous les moyens légaux.

Le pays n’en peut plus. Les Haïtiens et Haïtiennes de ce pays méritent de vivre dans un Etat de droit où règne le respect de la loi; où les citoyens et citoyennes soient capables de résoudre leurs conflits et différends par le dialogue dans la justice.

Nous ne démordons pas. La Justice doit faire son devoir et prendre ses responsabilités.

 

Pour le Comité Directeur, P. Jan Hanssens, Directeur

26 août 2011

Cell 3453 4111

Par ailleurs:  

Konsèy direksyon Fondasyon an ansanm ak fanmi Janmari te envite nou tout nan yon seremoni memwa pou Janmari ki te asasinen yon dimanch 28 daou nan ane 1994.
 
ENVITASYON
pou
Dimanch 28 daou 2011, 9.30h nan maten
Ansyen Konfrè Janmari, Pè Kenel,smm, k ap selebre
nan Legliz St Louis Roi de France, nan lakou pè Monfòten yo
yon lamès nan memwa a potorik gason Janmari a
 
  
KENBE LA !
 
Pou Fondasyon an :                Pou fanmi lan :
 
Frantz Grandoit                   Marie-Aude Vincent

Présentation complète de la Fondation Jean-Marie Vincent 

Je suis Prêtre: témoigmage du père Jean-Marie Vincent

28 août 2010

Il y a 16 ans, le 28 août 1994,
le père Jean-Marie Vincent a été assassiné

Yon ti moso nan pwogram komemorasyon asasina frè nou Pè Jean-Marie Vincent
samdi 28 daou 2010
6.30h Mès kay Pè Monforten, SEN LWI RWA D FRANS 
7.30h Selebrasyon Memoryal (jèb flè ak balèn) sou tonm  Janmari a nan lakou Pè Monfòten, kom yon manifestasyon
 onè ak respè pou frè nou an
Nòdwès: KOMEMORASYON ASASINA JANMARI VENSAN
27 daou TET KOLE ap òganize yon veye
              28 daou TET KOLE ap òganize yon mach

KOMINIKE POU 16zyèm ANIVÈSÈ ANSASINAY
PÈ JANMARI VENSAN

28 daout 1994 - 28 daou 2010, n ap selebre ane sa a sèzyèm anivèsè ansasinay Pè Janmari Vensan. Evenman sa a rete grave nan kè anpil moun nan sosyete a: kretyen oswa vodouyizan konsekan ak anpil militan, fanm kou gason. Ansasinay sa a se yon krim ki antre nan listwa batay ayisyen mennen pou lalibète. Goumen sila a nou konnen li lakòz anpil sakrifis, tout kalite soufrans san konte atanta, tankou sa k te fèt Fresino a oswa Jan-Rabèl, ki fè san koule. Depi 28 daout 1994 la, Janmari antre nan listwa legliz la kòm yon kretyen devwe ki bay vi li nan sans levanjil la, pou delivrans la rive. Potorik gason sa a antre tou, nan listwa peyi nou an, kòm yon gason vanyan, militan serye, ki t ap batay san pran souf pou yon lòt mòd sosyete, pou yon peyi lib kote tout dwa ekonomik, sosyal, kiltirèl ak politik pèp la te ka vrèman respekte.

N ap selebre marti yon prèt, sèvitè Levanjil la. Li te deside swiv Kris la jous nan bout pou sèvis pèp ayisyen an, sitou sa k pi piti yo, pòv yo, moun ki gen lalèp yo, moun yo rejte yo, moun ki pa gen vwa pou yo rele. Li te viv an kominyon avèk peyizan yo, avèk jèn josis ak jesis yo (jèn ouvriye katolik epi etidyan katolik yo), ak kretyen angaje yo - rich kou malere - nan pawas Basen Ble, Pòdpè, Jan Rabèl. Li te rete soude, pandan 23 lane avèk frè l ak sè l yo ki fè pati Kongregasyon frè ak sè Monfòten yo. N ap sonje angajman pastoral li anndan lavi popilasyon Nòdwès yo. Nou p ap bliye masak ti peyizan Jan Rabèl yo anba manchèt grandon yo ki te rayi Pè a pou solidarite l avèk moun sa yo. Nou vle asosye Jan Mari ak tout gason ak fanm vanyan nan peyi a ki te bay lavi yo, onon Kris la, pou diyite ak libète sa k pi piti yo.

N ap sonje , nan menm epòk sa yo (1983-1991), li t ap dirije Biwo Karitas nan dyosèz Okap la. Alokazyon angajman sa a, li te fè konnen byen klè se nan doktrin sosyal legliz la, se nan Levanjil la, epi nan fòs istorik yon pèp k ap lite pou yon chanjman total ke li menm Janmari, li te jwenn kouraj pou l al jis nan bout misyon li a. Nan liy sa a, li te patisipe nan akonpayman ak fondasyon plizyè mouvman sosyal tankou Gwoupman Tèt Ansanm, Tèt Kole ti peyizan ayisyen. Menm jan tou, li te pote kole nan kreyasyon oswa konsolidasyon plizyè enstitisyon tankou Ekip Misyonè Jan Rabèl, Enstiti Kiltirèl Kal Levèk, GATAP (Gwoup api teknik ak animasyon pedagojik), FIDES (Fon Entènasyonal Devlopman Ekonomik ak Sosyal), FONHADES (Fon Ayisyen Devlopman Ekonomik ak Sosyal), CCG (Koperativ Kosyonnman an ak Jestyon). Fondasyon sa yo, li te kreye yo ansanm avèk lòt konpayon paske li te renmen peyi l epi li te fè anpil bon rèv ak pèp ayisyen an. Li te vle pou tè yo, ni nan mòn ni nan plenn, rapòte avantaj ak benefis avan tou pou malere ki bay fòs kouraj yo anba solèy cho a. Li pa t dakò pou yon ti pòsyon moun chita ap jwi, gras ak kòripsyon, nan gwo chato alòske tout rès popilasyon an ap mouri grangou nan kay ki bati nan mitan ravin.

Jouk jounen jodi a, Pè Janmari Vensan rete, nan memwa nou, kòm yon santinèl ki raple nou.. tout menas ki peze sou libète nou, sou lafwa nou, sou avni peyi nou an. Nou envite tout zanmi ansyen l yo, ak lòt nouvo zanmi ki pral dekouvri l sou entènèt la, pou yo fonde, sou egzanp lavi li a, pwòp angajman pa yo.

Janmari mande tout militan ayisyen konsekan yo pou yo pa fè bak nan batay la, pa bay legen, kontinye goumen pou rèv jistis yo kapab reyalize, pou ni pòv yo ni rès pèp la retounen gen lespwa, fyète ak lanvi pou sa chanje.

Nan yon moman kote kriz sistem ekonomik mondyal la lakòz anpil anpil ouvriye ap pèdi djòb yo, mas popilè yo ap plonje chak jou pi fon nan mizè, grangou, chomaj ak ensekirite. Popilasyon nan divès zòn nan peyi a, rekòmanse leve kanpe pou rele anmwe kont lavichè, klowòks, k ap pete fyèl moun ki pi pòv yo.

Jodi a se yon devwa pou 3 pouvwa yo mete ansanm pou: chèche desann pri pwodui premye nesesite yo, mande sektè prive a aksepte redui kantite benefis li pou rann posib ogmantasyon nivo salè minimòm la, mete bank semans ak konpòs toupatou nan komin yo, louvri yon deba piblik pou relanse yon bonjan refòm agrè nan peyi a, bay peyizan yo tè ak zouti pou yo travay epi ba yo bonjan ankadreman pou yo ka pwodui plis manje, ogmante bidjè agrikilti a ak alfabetizasyon an nan bidjè nasyonal la pou travayè latè yo,sa k nan elvaj bèt yo ak pechè pwason yo ka pèmèt pèp la an jeneral jwenn garanti lamanjay la, epi pou kanpay nasyonal alfabetizasyon an rive jous kote l dwe rive a.


Pou Konsèy Direksyon F.J. M.V a

P. Frantz Grandoit
Kòdonatè Konsèy Direksyon an